Brothers

brothers

J’ai toujours eu une passion pour les films de guerre sans pour autant savoir d’où elle viens. L’an dernier jouissant pendant un mois tout entier des plaisirs de Canal + j’ai eu l’occasion de pouvoir voir le film : Brothers.

Sortit en 2009, le film nous est réalisé par Jim Sheridan avec en tête d’affiche Natalie Portman, Tobey Maguire et Jake Cyllenhaal. A travers ce film nous est relaté l’histoire d’une famille marqué profondément par les Marines et la guerre. Sam, l’un des fils,  est soldat envoyé en mission en Afghanistan. Lorsqu’il est présumé mort et porté disparu, son frère et sa femme ce rapprochent contre toute attente. C’est à ce moment là que Sam réapparais dans leur vies.

En survolant le synopsis j’ai pensé directement à un énième film sur l’adultère avec un font survolé de guerre. La réalité est tout autre, le film montre leur vie avant la mission de Sam, avec une famille plus ou moins unie et surtout une relation entre frères absente.
Au départ de Sam et surtout après sa disparition ce lien familial s’amplifie puisque Tommy s’implique auprès de ses nièces et de sa belle sœur. Mais c’est surtout le lien entre frères qui dirige le film, une fois que Sam revient toute l’histoire tourne autour ce « détail » et Tommy est d’ailleurs le seul à pouvoir sauver son frère.

Au second plan du film l’histoire nous montre le front, l’enfer vécue par Sam et sa captivité. Les choix qu’il à été contraint de faire et les tortures vécue. Mais c’est sur son retour que ce concentre le réalisateur, sur le traumatisme de guerre qu’il vit. Cette dernière et troisième partie du film apparaît comme un miroir déformé de la première partie. On redécouvre le personnage de Sam : il est froid, distant, sévère et violent. Tout l’inverse de ce qu’il était auparavant.
Sheridan amplifie cet effet miroir en démarrant le film sur la scène d’un repas de famille et en remettant une scène équivalente à la fin du film. Les protagonistes sont les même, l’ambiance identique : seul Sam à changé.

Le final du film n’est que le résultat de la succession d’événements vécue par Sam : la guerre, la perte de sa femme et de l’amour de ses filles. Le personnage craque, explose et extériorise dans la violence le ressentit de cette guerre et de tout ce qu’il ne peux dire. C’est son frère, qui malgré tout leur différents, le sauve.
Si ce film à une issue relativement joyeuse, il ce veux totalement anti-guerre et met sous les projecteur le traumatisme de guerre qui reste quelque chose de secret et encore tabou.

Hormis l’histoire ce film est réalisé avec beauté, les plan sont beau et les paysages aussi. Le jeux des acteurs retransmet bien les sentiments éprouvé. On tient un film propre et beau à regarder avec une histoire marquante et vrai.

tumblr_ntg1ccD5081r7uikoo3_540.gif

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s